Emplois en math financières

Travailler en mathématiques financières

Les mathématiciens exerçant leur métier en banques d’affaires portent leur titre d’analyste quantitatif. Que fait celui-ci ? Il crée des programmes informatiques pour estimer la valeur de produits dérivés. Pourquoi une banque d’affaires a-t-elle besoin d’un mathématicien pour ce type de travail? La réponse simple est qu’un banquier traditionnel n’est pas habileté à intervenir dans ce domaine. Le travail n’a rien à voir avec le droit corporatif, la comptabilité, l’économie… L’évaluation de produits dérivés nécessite des notions mathématiques de niveau maîtrise et souvent de doctorat. Voilà notamment pourquoi l’expression rocket scientists est souvent synonyme du métier. En Angleterre, dans les années 80-90 lorsque le métier est apparu, les seules personnes avec les compétences requises étaient des universitaires, et avec la détente entre la Russie et les États-Unis, formés en physique nucléaire.

Pour ceux qui envisagent une carrière en mathématiques financières, sachez que les connaissances requises par le travail d’un analyste quantitatif financier n’ont rien à voir avec la formation traditionnelle que l’on obtient dans un programme de gestion, de commerce, de finance ou de MBA. Bien que l’analyste quantitatif travaille pour une banque, sa formation est avant tout celle d’un mathématicien, c’est-à-dire qu’il maîtrise la théorie des probabilités, le calcul différentiel et intégral, l’analyse, l’algèbre linéaire, les équations aux dérivées partielles, l’analyse complexe, la topologie, la théorie de la mesure et l’analyse numérique avec C++.

Les salaires. Ne nous le cachons pas, en travaillant en mathématiques financières, vous serez riche (modestement riche). Sans expérience aucune, vous gagnerez au moins 75 000 dollars au Québec et au Canada. Les primes de performance sont d’au moins 50%. Avec de l’expérience, vous touchez près du mi-million. Alors, si vous les mathématiques et la programmation vous plaisent, foncez !

Voici un exemple d’offre en mathématiques financières au Canada :
« Canadian Power Company has an immediate need for a SENIOR QUANTITATIVE ANALYST. RESPONSIBILITIES: To identify portfolio risk factors and ensure they are modeled and captured properly in the risk management system. Position is responsible to design, code and integrate further functionality into a proprietary analytic system using Matlab and assist in the overall management and maintenance of the system. REQUIREMENTS: BS in mathematics, engineering, physics, or quantitative finance with 4+ years related energy industry experience. Must have strong analytic capabilities with proven skills in derivative pricing and modeling, familiarity with use of Bloomberg terminal, and object oriented programming experience C++. MatLAB desired. Requires the skills to oversee the development cycle of large projects to completion involving energy derivatives such as hydro storage, transmission, and FTR’s. Bilingual English and French is an asset. Qualified candidates with energy industry quantitative analytical skills and ability to work well in a team environment for a growth oriented power company. »

Voir ausi l’article : Métiers de rêves pour les jeunes mateux

Emplois en mathématiques financières

Ce que l'on veut de vous à Londres

Expérience requise : aucune !
Formation minimale : maîtrise (ou doctorat) en mathématiques, en physiques ou en ingénierie
Connaissances élémentaires : théorie de la mesure, équations aux dérivées partielles, calcul stochastique dit calcul d’Itô, matlab, C++, Java et unix. Quelques notions de produits dérivés financiers acquises dans un livre d’introduction suffisent (voir au-bas pour plus d’information sur une formation en mathématiques).

Offres d'emplois en mathématiques financières

Salaire de base sans expérience avec MSc en mathématiques : 40,000 livres sterling
Salaire de base sans expérience avec PhD en mathématiques : 60,000 livres sterling
Salaire de base avec expérience en mathématiques financières : personne ne vous croira (enfin, personne sauf les autorités fiscales…).
Engins de recherche : www.huxleyfinance.com, www.efinancialcareers.co.uk, www.maths-fi.com, www.wilmott.com

Études en mathématiques financières

Pour ceux qui envisagent une carrière en mathématiques financières, sachez que les connaissances requises par le travail d’un analyste quantitatif financier n’ont rien à voir avec la formation traditionnelle que l’on obtient dans un programme de gestion, de commerce, de finance ou de MBA. Bien que l’analyste quantitatif travaille pour une banque, sa formation est avant tout celle d’un mathématicien, c’est-à-dire qu’il maîtrise la théorie des probabilités, le calcul différentiel et intégral, l’analyse, l’algèbre linéaire, les équations aux dérivées partielles, l’analyse complexe, la topologie, la théorie de la mesure et l’analyse numérique avec C++.

Bonnes universités pour les math fin

Imperial College : www.ma.ic.ac.uk
Oxford University : www.maths.ox.ac.uk
Département de mathématiques de la Cambridge University : www.maths.cam.ac.uk
Département de mathématiques appliquées et de physique théorique de la Cambridge University : www.damtp.cam.ac.uk
University College London : www.ucl.ac.uk/math
University of Warwick : www.maths.warwick.ac.uk
University of Bath : www.bath.ac.uk/math-sci
University of St Andews : www-maths.mcs.st-andrews.ac.uk
University of Edinburgh : www.maths.ed.ac.uk
Formation mathématique de niveau universitaire à distance offerte par la Open University
Formation mathématique de niveau universitaire en français par correspondance offerte par l’université Pierre et Marie Curie (UPMC, Paris) en partenariat avec le Centre national d’enseignement à distance (CNED).
Et en France : finance.math.upmc.fr

L'état des mathématiques au Royaume-Uni

Étude sur l’état des mathématiques au Royaume-Uni préparée pour le Council for Mathematical Sciences et le Engineering and Physical Sciences Council. L’étude examine la qualité de la recherche mathématique et décrit aussi les lacunes à combler notamment en décrivant les disciplines mathématiques qui devraient élargies :www.cms.ac.uk/irm/irm.pdf

Programmation C++

Introduction à la programmation orientée objet en C++. Ce livre de référence se nomme PROGRAMMING IN C++: LESSONS AND APPLICATIONS et son ISBN est le 0-07-119453-3. Bien que d’autres langues de programmation tel le C, C# ou Java soient utiles, les librairies de produits dérivés sont normalement écrites en C++ par les équipes d’analystes quantitatifs – Quants en anglais -des banques d’affaires à Londres. Donc, pour tout candidat qui envisage une carrière comme analyste quantitatif à Londres, une connaissance approfondie du C++ est une condition incontournable.